Un homme armé d’un arc tue plusieurs personnes en Norvège

Un homme armé d’un arc et de flèches a tué plusieurs personnes et en a blessé d’autres mercredi à Kongsberg, dans le sud-est de la Norvège, a annoncé la police norvégienne. Le suspect a été arrêté par les forces de l’ordre.

La police norvégienne a dit ne pas exclure un acte terroriste. « Vu le déroulement des événements, il est naturel d’évaluer s’il s’agit d’une attaque terroriste », a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d’un point de presse. « L’homme arrêté n’a pas été entendu et il est trop tôt pour se prononcer sur ses mobiles ».

« Nous pouvons malheureusement confirmer qu’il y a plusieurs blessés et aussi malheureusement plusieurs tués », avait-il annoncé plus tôt.

Mobiles indéterminés

Les mobiles de l’attaque, qui s’est produite à plusieurs endroits dans le centre-ville de Kongsberg, sont encore indéterminés à ce stade.

La police n’a pas fourni de détails sur le suspect, sinon qu’il s’agit d’un homme qui a été emmené au commissariat de la ville voisine de Drammen.

« Aucune recherche active n’est en cours pour retrouver d’autres personnes », a précisé Øyvind Aas. Les blessés ont été hospitalisés. Ni leur nombre ni leur condition n’est connu dans l’immédiat.

Aussi armé d’un couteau

Selon la chaîne TV2, l’homme avait aussi un couteau et/ou plusieurs autres armes. L’incident s’est produit peu avant 18h30 dans le centre-ville de Kongsberg.

Sur Twitter, la police locale a indiqué qu’un homme avait été observé, armé d’un arc et de flèches, et qu’il en avait fait usage en ciblant des personnes.

Le public a été appelé à rester chez soi. Plusieurs quartiers ont été bouclés, les images de télévision montrant un important déploiement de forces de police en armes et d’ambulances.

World Opinions News / ats / Agences

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Analyse. La vice-présidente américaine Kamala Harris dans une passe difficile

L'administration Biden traverse une mauvaise passe, qui se ressent jusqu'aux plus hauts niveaux de l'Etat. L'étoile de la vice-présidente Kamala Harris pâlit. Perçue comme une succession naturelle à Joe Biden il y a un an, elle peine aujourd'hui à convaincre et suscite les critiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 15 =