Le droit à l’avortement au cœur des débats avant la présidentielle américaine

Le Sénat doit confirmer la nomination à la Cour suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett, connue pour son opposition à l’interruption volontaire de grossesse.

L’affrontement est resté verbal et les positions clairement irréconciliables : dans un face-à-face symbolique de la fracture culturelle qui sépare deux Amérique, des manifestantes venues défendre le droit à l’avortement se sont heurtées, samedi 17 octobre, devant la Cour suprême à Washington, aux militantes anti-avortement brandissant des photos de fœtus et des panneaux roses siglés « Les femmes avec Trump ».

Ce sujet, jamais apaisé depuis 1973, lorsque la Cour suprême a donné aux femmes américaines le droit d’avorter jusqu’à vingt-deux semaines de grossesse, est de nouveau au cœur des débats avec l’arrivée probable à la Cour suprême de la juge conservatrice Amy Coney Barrett, connue pour son opposition à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). La commission sénatoriale des affaires judiciaires doit confirmer, jeudi 22 octobre, la nomination de la juriste proposée par Donald Trump, avant un vote, a priori sans surprise, par le Sénat. Lors de ses auditions, Mme Barrett a admis que ce droit constitutionnel, garanti par l’arrêt Roe v. Wade, n’était pas inattaquable. En 2006, la juge, catholique engagée, avait signé un texte qualifiant la décision de 1973 de « barbare » et plaidé pour sa révocation.

Cette position tranchée inquiète les militants prochoix, comme Sarretta McDonough, une avocate californienne de 48 ans, venue manifester à Washington avec son adolescente de 15 ans. « Si on perd ce droit fondamental, les femmes de la génération de ma fille perdront le contrôle sur leur vie, leur choix, leur parcours professionnel. »

« Retour en arrière »

Dans son bureau de Birmingham (Alabama), Staci Fox a beau garder le sourire, elle aussi craint l’arrivée d’une sixième juge conservatrice (sur neuf) à la Cour suprême. La directrice de l’organisation du planning familial, qui couvre le Mississippi, l’Alabama et la Géorgie, trois des plus grands « déserts » du pays en matière d’accès à l’avortement, est bien placée pour mesurer les attaques récurrentes..

Par Stéphanie Le Bars – lemonde.fr

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Pfizer ends COVID-19 vaccine trial with 95% success rate

Pfizer and BioNTech’s Phase 3 trial showed their vaccine to be 95% effective against COVID-19, will now seek FDA Emergency Use Authorization.

One comment

  1. Hey! I know this is kind of off-topic however I needed
    to ask. Does operating a well-established blog such as yours take a large amount of work?
    I’m completely new to running a blog but I do write
    in my diary daily. I’d like to start a blog so I will be able to share my own experience and views online.
    Please let me know if you have any kind of recommendations or tips for brand new aspiring blog owners.
    Appreciate it! https://vanzari-parbrize.ro/parbrize/parbrize-jaguar.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 18 =