Covid-19 : l’espoir d’un vaccin, restrictions aux États-Unis… Le point sur la pandémie

Le laboratoire Moderna a annoncé dans la journée des premiers résultats probants dans l’espoir d’un vaccin contre le Covid-19.

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a salué ce lundi des « nouvelles encourageantes » sur le front des vaccins. Moderna a en effet annoncé, dans la journée, une efficacité de son vaccin contre le Covid-19 de l’ordre de 94,5%. Un record jusqu’ici, alors que Pfizer/BioNTech tablait sur une efficacité de 90%, contre 92% pour Spoutnik-V, le sérum russe. Tedros Adhanom Ghebreyesus a cependant souligné que « l’heure n’est pas à la complaisance ».

« C’est un virus dangereux, qui peut attaquer tous les systèmes du corps. Les pays qui laissent le virus circuler librement jouent avec le feu », a rappelé le directeur général de l’OMS, lors d’une conférence de presse. « Nous continuons à recevoir des nouvelles encourageantes sur les vaccins et restons prudemment optimistes quant à la possibilité que de nouveaux outils commencent à arriver dans les prochains mois », a-t-il dit.

L’UE approuve un contrat de vaccin avec CureVac

La Commission européenne a annoncé ce lundi avoir approuvé un nouveau contrat de vaccin contre la Covid-19, le cinquième de ce type, avec le groupe pharmaceutique allemand CureVac, pour 405 millions de doses, et espère en signer un sixième « bientôt » avec l’américain Moderna. 

Bruxelles avait annoncé mercredi un contrat avec l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech prévoyant « jusqu’à 300 millions de doses » achetées. Trois autres contrats ont été conclus avec AstraZeneca, Johnson & Johnson (400 millions de doses chacun) et le duo le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu’à 300 millions de doses). 

De nouvelles restrictions aux Etats-Unis

Face à la flambée de nouveaux cas aux Etats-Unis, États et métropoles ont réintroduit des restrictions ces derniers jours. Le nombre de cas recensés aux Etats-Unis dépasse désormais les 11 millions, avec plus de 246 000 morts depuis le début de la pandémie. 

A l’approche de la fête de Thanksgiving, le 26 novembre, habituellement occasion de grandes réunions familiales, une série de mesures ont été annoncées, très variables selon les Etats, sans aller jusqu’au confinement sauf au Nouveau-Mexique, où la gouverneure démocrate Michelle Grisham a instauré un ordre de confinement pour deux semaines. A New York, où le taux de positivité des tests reste inférieur à 3%, le gouverneur Andrew Cuomo a imposé depuis vendredi un couvre-feu aux bars et restaurants, qui doivent fermer à 22h00.  

Différence notoire par rapport au printemps : une majorité d’Etats – 31 sur 50, dont des Etats aux gouverneurs républicains généralement plus hostiles aux restrictions que les démocrates – imposent désormais le port du masque. Y compris le très rural Dakota du Nord, où le républicain Doug Burgum a imposé la mesure samedi après s’y être longtemps refusé.  

World Opinions News – AFP

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

L’Argentine, et le monde avec elle, pleurent la mort de Diego Maradona

L'Argentine a décrété trois jours de deuil national en raison du décès de Diego Maradona. Légende du football, Le "Pibe de Oro" ("gamin en or") est mort mercredi d'un arrêt cardiaque, à l'âge de 60 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 24 =