Ceuta : six personnes dont une Marocaine arrêtées pour trafic de migrants

La Garde civile a arrêté à Ceuta et Malaga six personnes, dont une Marocaine, accusées de trafic de migrants marocains vers l’Espagne via le détroit de Gibraltar. Elles seront poursuivies pour des crimes présumés contre les droits de citoyens étrangers et de falsification de documents.

Les mis en cause, membres d’une organisation criminelle spécialisée dans le trafic de migrants majeurs ou mineurs d’origine marocaine, ont été interpelés mercredi 6 octobre, indique un communiqué de la police de Ceuta. Leur modus operandi, proposer aux migrants de leur faciliter la traversée du détroit de Gibraltar et les conduire à Algésiras (Cadix) moyennant une somme allant de 2 000 à 5 000 euros.

Dans leur manœuvre, les faussaires réalisent au profit de leurs clients « des documents d’identité nationale comportant des photos des habitants de Ceuta avec lesquels ils ont une grande ressemblance physique », afin de leur permettre de contourner les contrôles à l’héliport et à la gare maritime de la ville autonome, informe La Opinion de Malaga.

Les activités de ce réseau, « très actif depuis 2020 », ont baissé « très probablement en raison des restrictions de mobilité liées à la crise sanitaire qui obligent à justifier les départs de Ceuta vers le continent », précise l’Institut armé, ajoutant que les mis en cause qui utilisent des bateaux de plaisance pour le transport des migrants, seraient liés au naufrage de plusieurs migrants en septembre.

World Opinions – Bladi

فضاء الآراء | مرآة المجتمع، ملفات، قضايا، تحليلات، آراء وافكار.. صوت من لا صوت له

Check Also

Bolsonaro: Brazilian Supreme Court opens investigation into vaccine comments

Brazil's Supreme Court has opened an inquiry into comments made by President Jair Bolsonaro wrongly claiming that Covid-19 vaccines may increase the chance of contracting Aids.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 ⁄ 25 =